Joute

Joute

Des chevaliers montés à cheval… un spectacle impressionnant

Samedi & dimanche 12h00: Skill at Arms | 16h30: Joute | Dimanche 15h00: Finale

Seuls les chevaliers riches pouvaient participer à la joute. Les chevaliers ont commencé à jouter comme passe-temps pendant les temps de paix. Ils luttaient l’un contre l’autre avec des lances en bois creusées. Le vainqueur recevait le cheval et l’équipement de l’opposant. Parfois, on “capturait” les perdants et on devait payer une sorte de “rançon” au gagnant. Le chevalier de joute le plus connu ayant le plus de succès était sans aucun doute "Guillaume le Maréchal". Il a gagné plus de 500 fois. On peut comparer la valeur d’un équipement et d’un cheval aujourd’hui avec une maison. Si vous étiez un bon chevalier de joute, vous n’auriez jamais eu de problème d’argent.

À Quondam, les jouteurs représentent une des régions suivantes de l’Empire bourguignon du 15ème siècle: Comté de la Flandre, Duché du Limbourg, Duché du Brabant et Comté de la Bourgogne.

      

 

Dans la matinée, ils parcourent des exercices de dextérité pendant le « skill at arms » : monter à cheval, piquer des sangliers, lancer le javelot, piquer des boucliers, piquer les Sarrasins et les Quintins et fendre des pommes ou des choux-fleurs avec l’épée.           

Dans l’après-midi, les chevaliers jouteront l'un contre l'autre. Pendant cette bataille, ils essayeront de collectionner le plus de points possible, en visant l’adversaire au bon endroit et en cassant sa lance.

Le héraut donne des commentaires détaillés et spécifiques, accompagné par l’arbitre principal, deux autres arbitres et un compteur de points.

Le dimanche, les meilleurs chevaliers lutteront l’un contre l’autre. Savez-vous déjà qui vous allez encourager?